EXPO

Jean-Marie Molle

> du 9 au 24 février 2018

Vous présenter mon travail, un exercice compliqué dans la mesure où je ne décide pas préalablement de ce qui y apparaîtra. Ça émerge et je m’y prête.

C’est ce surgissement qui constitue à chaque fois une surprise que je peux tenter d’approcher.

J’y vois une représentation de la solitude des êtres face, peut-être, à cette déroutante absurdité du monde telle que décrite par Ingebord Bachmann*.

J’y retrouve également le thème chez moi récurrent de l’impossible rencontre, l’impossible fusion des êtres, l’impossible clôture des lèvres dans le baiser espéré.

 J’y trouve aussi écho en quelques vers d’Aragon* :

 

La pièce était-elle ou non drôle

Moi s’y j’y tenais mal mon rôle

C’était de n’y comprendre rien

 

 

Aragon, « Est-ce ainsi que les hommes vivent ?»

 

Ingebord Bachmann, « Trois sentiers vers le lac », Actes Sud, 2006.

 

 

>Horaire de la Galerie

Galerie d'art du Château Mottin

>Rue de Landen, 23 à 4280 Hannut

Tél.: 019 51 90 63